Le compostage: la seconde vie des déchets organiques PDF Imprimer Envoyer

NOUVEAU : les ventes arrivent le samedi matin en déchèteries (9h30-12h).

Réservez votre composteur à l'avance via le formulaire (cliquez ici) et venez le récupérer lors d'une vente.

Prochaines ventes : le 17 juin à Montreuil-sur-Ille, le 1er juillet à Combourg... toutes les dates sur www.jadoptelezerodechet.fr

Il n'y a plus de ventes le 1er vendredi de chaque mois. 

 

Le compost : bon pour mon jardin, bon pour ma poubelle...

Produit fertile naturel comparable au terreau, il permet d’enrichir son sol sans engrais chimiques. Le compostage permet de :

  • favoriser le recyclage des déchets à la source.
  • réduire ses ordures ménagères d’environ 30% .

 

Que composter ?

  • Déchets de cuisine : épluchures de fruits et légumes, restes de fruits pourris ou cuits, coquilles d’oeufs et fuits de mer écrasés, marc de café et filtres, sachets de thé, restes de repas (aliments abîmés, pain rassis...)
  • Déchets de jardin : feuilles mortes, tailles de haies, déchets de potager (fanes de légumes, fruits et légumes abîmés), mauvaises herbes non grainées, branchages de petite taille, paille, foin, écorces d'arbres broyées, vieille terre, algues
  • Mais aussi : serviettes et mouchoirs en papier, essuie-tout, sciures et copeaux non traités
  • Et en petite quantité : produits animaux (viande, poisson, produits laitiers périmés), huile de friture (si compost bien aéré), gazon, pommes de terre flétries, cendres de bois, litiète minérale ou biodégradable, vieux chiffons en fibre naturelle (coton, lin, laine), excréments d'animaux.

 

Que ne faut-il pas composter ?

  • Déchets de cuisine : cartonnettes emballages plastiques, boîte d'oeufs en polystyrène, étiquettes des fruits...
  • Déchets de jardin : végétaux contenant des substances toxiques ou à décomposition difficile (thuyas, résineux), plantes traitées, grosses tailles ou branches non broyées
  • Mais aussi : cartons imprimés, tissus, imprimés couleurs, sacs et poussière d'aspirateur, papiers glacés, matière fécale humaine (couches...), mégots, cendres de charbon, barbecue

 

Côté composteur…

  • Le SMICTOM propose à tous les usagers sur le territoire du syndicat d’acheter un composteur individuel subventionné en bois (sapin). Le traitement certifié CTB-Bois+ garantit leur résistance aux intempéries, tout en respectant l’environnement (pas de métaux lourds).

    Les habitants des communes qui ont rejoint Rennes Métropole (Bécherel, Miniac sous Bécherel, Langan, La Chapelle Chaussée et Romillé) au 1er janvier 2014, souhaitant acquérir un composteur doivent dorénavant, s'adresser au service déchets de Rennes Métropole 0 800 01 14 31.

  • 3 tailles, 3 tarifs pour l'achat du 1er composteur : 400 litres (22€), 600 litres (30€), 1 000 litres (45€). 
  • Pour tout achat supplémentaire, le composteur est à prix coûtant (quelle que soit la date d'acquisition du 1er composteur), soit : 47.53 € pour le 400 litres, 61.01 € pour le 600 litres, 91.93 € pour le 1000 litres.
  • Il est possible d'acheter un brass'ompost (15€), un bioseau (5€) ou le brass'compost+le bioseau (18€).

 

Télécharger le Guide Complet du Compostage ici
Pourquoi composter en vidéo :


Je fais du compostpar ADEME

 

Découvrez la vidéo "Illustration Compostage" réalisée par Elise Auffray en cliquant ici